Kit Actu’ « Genre et citoyenneté »

Il y a ceux pour qui la citoyenneté est un espace d'accomplissement, de pouvoir et d'affirmation de leur place dans le monde – un moyen de parvenir à une évolution positive et d'obtenir de meilleures conditions de vie pour tous les groupes. Pour d'autres, ce peut être un concept négatif – d'exclusion, d'aliénation et de menace – qui ne sert qu'à marginaliser et exclure en acceptant les uns et rejetant les autres, ceux qui ne cadrent pas, sur la base du genre, du milieu social ou de la race. Certains peuvent penser que la citoyenneté n'a pas « de place » dans leurs vies, déjà bien trop soumises aux pressions de la vie quotidienne pour qu'ils ou elles puissent envisager de participer à des prises de décision générales ou à des luttes pour leurs droits.

 

Cependant de nombreux travailleurs du développement défendent le recours à la terminologie et aux arguments de la citoyenneté comme un moyen puissant de travail aux sein des programmes de développement qui visent une égalité de genre en s’intéressant d’abord aux gens et à leurs interactions avec les institutions. Ce Kit Actu’ examine les possibilités pratiques de recours à la citoyenneté en ce sens. Il comporte : un Panorama exposant les principaux arguments et approches relatives à la citoyenneté, au genre et au développement ; une Boîte à outils regroupant des résumés d’études de cas, des outils, des manuels et des contacts ; un bulletin Genre et Développement En Bref composé de trois courts articles sur ce thème.

Genre et citoyenneté : Panorama
Ce Panorama analyse la façon dont les féministes et les défenseurs des droits des femmes se sont efforcés de reformuler la citoyenneté du point de vue du genre. Il démontre également la nécessité de concevoir les combats pour les droits des femmes comme des combats citoyens concernant l’ensemble de la société et pas seulement les « intérêts d'une minorité ». Cette notion de citoyenneté a été utilisée pour combattre l’exclusion basée sur le genre, notamment par des quotas politiques et une "discrimination" positive. Elle a également été employée pour lutter contre la définition prédominante de division entre les sphères publique et privée, qui a pour effet d’être moins attentive aux besoins de ceux que l’on estime faire partie du domaine « privé », traditionnellement les femmes. Ce rapport présente plusieurs exemples attrayants d’action collective pour faire valoir ses droits, participer et influencer davantage, et analyse la manière dont ces derniers peuvent mener à d’autres formes de citoyenneté pertinentes pour ceux qui ont été exclus jusqu’ici. Recommandations issues du Panorama - Les questions « écartées » des droits de la citoyenneté — comme la sécurité des femmes dans leur propre foyer, la garde des enfants et la sexualité — doivent être abordées et accomapgnées de solutions publiques et/ou institutionnelles. - Pour que la citoyenneté des femmes soit reconnue, les institutions, y compris l'État, la société civile et les familles, doivent incorporer leur point de vue dans tous les domaines d'activité. Ceci peut être atteint par l'intégration transversale du genre dans tous les domaines politiques, même ceux que l'on considère comme "neutre" en termes de genre. - Une "discrimination" positive doit être instaurée pour accroître le nombre de femmes présentes dans les structures politiques formelles et autres instances décisionnelles, comme un moyen efficace d'impulser rapidement des processus de réforme en faveur de l'égalité de genre. - Une évaluation des besoins est vitale pour permettre aux initiatives de développement de partir des expériences réelles des gens. Des évaluations et consultations participatives peuvent permettre d'inscrire les besoins spécifiques de chaque sexe au rang des priorités publiques. - Une analyse de genre de bonne qualité est également essentielle. Les décideurs doivent être formés aux techniques d'analyse et de planification sensibles au genre. - Les responsables politiques et les entités responsables de la mise en oeuvre de projets doivent soutenir les mouvements sociaux, y compris les ONG de défense des droits humains ou militant en faveur de l'égalité de genre par l'octroi de ressources, le renforcement des capacités et la formation aux techniques de plaidoyer et de lobbying. - Des espaces de dialogue entre les organisations de la société civile et le gouvernement doivent être créés. - La création de réseaux entre personnes travaillant sur des problèmes similaires doit être soutenue pour encourager le dialogue, améliorer l'information et développer des stratégies efficaces. Recommandations spécifiques aux organisations de femmes de la société civile - Les groupes de la société civile doivent se donner pour rôle de fournir des informations fiables sur les besoins des femmes, la discrimination basée sur le genre e et d'éventuelles stratégies, en direction des responsables politiques. - Les groupes doivent être conscients des points d'entrée dans le dialogue et la prise de décision publiques (comme les processus de réforme juridique, l'arrivée d'un nouveau gouvernement ou d'une nouvelle administration, les événements clés locaux, nationaux ou internationaux). - Les groupes doivent dégager du temps et des moyens pour la formation, notamment aux techniques de plaidoyer et de lobbying.
Genre et citoyenneté : Boîte à outils
La citoyenneté est un concept abstrait et il convient d'être prudent lorsqu’on cherche à décrire ce qu'elle signifie en pratique et ce que l’on peut faire concrètement dans le cadre des interventions et des politiques de développement. Les projets de développement qui mettent l'accent sur la capacité des groupes marginalisés à accéder aux instances décisionnelles et à les influencer travaillent implicitement, voire explicitement, avec des concepts de citoyenneté. La citoyenneté renvoie à des institutions, des politiques et des structures concrètes, et à la façon dont les personnes peuvent les façonner en se servant des concepts de droits et de participation. Cette Boîte à outils entend mettre en avant, pour les responsables politiques et les praticiens, une sélection de textes clés afin de promouvoir l'égalité de genre au travers des droits et de la participation. Ces ressources montrent comment les projets de développement peuvent traduire et reconnaître les différents rôles des hommes et des femmes – leur citoyenneté ¬construite en termes de genre ¬ – et œuvrer à des processus de transformation positive de ces rôles et de ce qu'ils recouvrent. Cette Boîte à outils se compose de résumés de textes de référence, d'études de cas, d'outils, de recommandations et d’autres ressources.
Genre et développement En Bref Genre et citoyenneté – numéro 14
En Bref est un bulletin d’information de six pages visant à stimuler une réflexion sur un thème prioritaire relatif au genre. Ce numéro, axé sur le genre et la citoyenneté, donne d’abord un aperçu du sujet et des recommandations et est suivi de deux études de cas distinctes qui présentent des réponses pratiques aux questions clés. La première est un article sur Naripokkho au Bangladesh qui analyse la redéfinition des responsabilités et des droits citoyens pour y inclure les besoins des femmes et leur garantir un accès à la politique et aux institutions. Ce que les gens entendent par citoyenneté varie d’une situation à l’autre et évolue dans le temps. La seconde met en évidence une initiative transfrontalière contre la violence aux États-Unis et au Mexique en étudiant la manière dont les concepts d'appartenance et d’acceptation se renégocient à mesure que de nouvelles alliances se forment à la lumière d'intérêts partagés.