Kit Actu’ « Genre et sexualité »

La sexualité peut engendrer des souffrances à cause de la violence sexuelle, du VIH/SIDA, de la mortalité maternelle, des mutilations génitales féminines ou encore de la marginalisation de ceux et celles qui sont en rupture avec les normes, comme les hommes au comportement non machiste, les femmes célibataires, les veuves qui se remarient, les travailleurs-euses du sexe, les individus ayant des relations sexuelles avec des personnes de même sexe, et les personnes transgenres. Mais la sexualité peut aussi apporter bonheur, assurance, intimité et bien-être. Comment faire en sorte qu’elle apporte plus de bonheur et moins de souffrance ? Ce Kit Actu’ offre quelques pistes de réflexions à travers un Panorama exposant les questions clés de la situation actuelle en termes de genre, de sexualité et de droits sexuels ; une Boîte à outils présentant des résumés de textes de référence, des outils, des études de cas et des coordonnées d’organisations travaillant sur ce domaine ; ainsi qu’un bulletin « Genre et développement » En Bref composé de trois courts articles sur le même thème.

Genre et sexualité : Panorama
La sexualité et le genre, en se combinant, peuvent grandement changer la vie des gens – les faire passer du bien-être au mal-être, et parfois de la vie à la mort. Ce rapport fait état des liens existants entre le genre et la sexualité et examine les raisons pour lesquelles ces questions sont importantes pour les décideurs, les praticiens et les militants. Il étudie les nouveaux raisonnements et les actions menées en termes de droits sexuels et pose la question de savoir comment rendre l’épanouissement, le bien-être et le plaisir accessibles à toutes et à tous. Recommandations issues du Panorama Les institutions internationales, les gouvernements, les ONGs, les agences de développement, le mouvement de femmes, les militants des droits humains, entre autres, ont un rôle crucial à jouer pour contribuer à améliorer le bien-être, en soutenant les droits sexuels de la façon suivante : Reconnaître l’importance de la sexualité : - Reconnaître l’importance de la sexualité et des droits sexuels dans la vie des gens. Reconnaître que la sexualité n’est pas seulement une question de santé et de violence. Identifier les liens que la sexualité entretient avec bien-être et mal-être, richesse et pauvreté, intégration et marginalisation, et comprendre le rôle de la sexualité dans les luttes politiques. Adopter une approche intégrée, genrée et positive de la sexualité : - Reconnaître les liens entre les différentes questions de sexualité. Soutenir les approches intégrées de la sexualité qui remettent en question le genre, la race, la classe sociale, et les autres structures de pouvoir. - Renforcer les mouvements unitaires de lutte pour les droits sexuels, en soutenant les alliances formées de différents types de groupes tout en s’attaquant aux inégalités de genre et aux autres inégalités au sein même de ces groupes et entre les groupes. - Adopter une approche intégrée, qui prenne en compte le genre, des droits sexuels, qui soient accessibles à toutes et à tous – les femmes auxquelles on ne reconnaît pas ces droits à cause de l’inégalité de genre, les transgenres dont l’existence même peut être ignorée, et les hommes hétérosexuels pour lesquels on pense que tous ces droits sont déjà acquis et qu’ils n’en ont pas besoin. - Aller au delà du droit à être libérée de toute violence, en défendant des droits plus positifs ainsi que le droit au plaisir. - S’inspirer des initiatives encourageantes qui sont déjà en place et s’associer à elles !
Genre et sexualité : Boîte à outils
Se mobiliser autour de la question de la sexualité n’a rien de nouveau. Les militants et les praticiens travaillent depuis longtemps sur des questions telles que le VIH/Sida, la violence sexuelle, l’avortement, le travail du sexe, et les droits des lesbiennes, gays, bisexuel(le)s et personnes transgenres. Ce qui est nouveau, c’est l’approche intégrée et positive de la sexualité, qui est de plus en plus adoptée. Cette Boîte à outils propose des résumés de textes de référence, des outils et des initiatives liées au genre et à la sexualité et a pour but de brosser un panorama complet des nouvelles approches en la matière. Elle expose des exemples pratiques de formations données sur la sexualité à travers le monde entier ; présente des études de cas sur l’activité militante et les programmes sur la sexualité ; résume des manuels élaborés pour faciliter le plaidoyer, le montage de programme, la formation et l’auto-éducation en ce qui concerne la sexualité. Elle répertorie également d’utiles ressources en ligne et présente les coordonnées des organisations travaillant sur le genre et la sexualité, afin de pouvoir se mettre en réseau.
Genre et développement En Bref « Séxualité » - numéro 18
En Bref est un bulletin d’information de six pages visant à stimuler une réflexion sur un thème prioritaire relatif au genre. Ce numéro axé sur le genre, la sexualité et les droits sexuels donne d’abord un aperçu du sujet et des recommandations et est suivi de deux études de cas distinctes qui présentent des réponses pratiques aux questions clés. La première est un article sur le programme d’éducation de l’Initiative pour le pouvoir des filles (Girl Power Initiative) au Nigéria qui se compose de modules sur les compétences personnelles, la santé sexuelle, le renforcement et le développement humains, la société et la culture, le genre, les droits humains, les relations humaines, la violence basée sur le genre et les compétences économiques. L’approche vise à renforcer le pouvoir des filles plutôt qu’à insister sur leur vulnérabilité afin qu’elles aient le contrôle de leur vie sexuelle et reproductive et qu’elles utilisent leur potentiel en tant qu’individus. La seconde étude de cas évoque le Musée du Travesti et la promotion des droits des transgenres au Pérou. Le musée ne fait pas que célébrer les travestis mais a aussi pour objectif de montrer que le fait de catégoriser tous les êtres humains en tant qu’homme ou femme pose certains problèmes, et pas uniquement pour les travestis. L’article fait état des liens existants entre les objectifs des mouvements féministes et transgenres et souligne la nécessité de construire une solidarité entre les militants.